Παρά το γεγονός ότι να είναι ένας καταξιωμένος παρουσιαστής στη Γαλλία, ο Νίκος Αλιάγας διακρίνεται και για την αγάπη του στην φωτογραφία. Ο αγαπητός παρουσιαστής απαθανατίζει με το φωτογραφικό του φακό τα πιο ξεχωριστά στιγμιότυπα και οι φωτογραφίες του, οι οποίες συνήθως είναι ασπρόμαυρες, αποσπούν δεκάδες σχόλια στα social media.

 

View this post on Instagram

Le poète grec Manos Eleftheriou est venu dans mes rêves cette nuit. Il attendait un bus dans #Paris à l’heure du crépuscule. Étonné de le voir en France, je lui demande : vous êtes ici depuis longtemps? Je peux vous aider? Non c’est gentil me répond-il, il n’y a rien que vous puissiez faire à l’heure qu’il est, j’attends les mots rares. Il faut parfois attendre une vie entière. Mais ne restez pas dehors lui dis-je, vous allez attraper froid et avec les grèves il n’est pas certain que votre bus soit à l’heure. Ne t’inquiète pas Niko me répond-il, les oiseaux me guideront puis il leva son regard vers la Tour Eiffel dont le sommet était devenu un immense nid d’hirondelles. Puis je me suis réveillé dans la nuit, recherchant les bribes de ce rêve nocturne dont je me demandais s’il était réminiscence ou étrange prémonition. Alors je me suis mis à chercher en pleine nuit,des photographies que j’avais prises du poète et je me suis souvenu de notre dernière entrevue à Athènes le 28 décembre 2016. Qu’est ce je peux vous souhaiter pour la nouvelle année qui arrive Manos? De ne jamais perdre les mots m’avait-il répondu mystérieusement. Son âme s’est envolée un an et demi plus tard, mais ses mots sont toujours vivants. Il était un génie, une être tendre et autosarcastique , un esthète qui aimait regarder la mer et citer Balzac. Poète est un mot grec qui signifie créer, faire, réaliser, les démiurges sont précieux quand les temps sont troubles. Ce matin j’ai dans la tête une de ses chansons #Markiza chantée par #VickyMosholiou et divinement reprise par @tsaligopouloueleni qui commence ainsi « Tout ce qu’il reste de toi sur une photo instantannée c’est ce que les lèvres n’osent pas dire dans ce paysage de pluie ». Merci d’être venu me parler de l’autre rive Mano, les mots survivent aux hommes lorsqu’ils sont essentiels. Et dignes. Tout le reste est déjà fini. #instanikos

A post shared by nikos aliagas (@nikosaliagas) on

Αυτήν τη φορά ο Νίκος Αλιάγας συνδύασε το πάθος του για τη φωτογραφία με ένα πιο σημαντικό σκοπό. Συγκεκριμένα, τράβηξε μια πολύ γλυκιά φωτογραφία με το χέρι της κόρης του Αγκάθας που αγγίζει το χέρι της γιαγιάς της Χαρούλας. Τη φωτογραφία ονόμασε «Ιερή φωτιά».

Η φωτογραφία διατέθηκε προς πώληση και συγκέντρωσε από μια δωρεά 10.000 ευρώ, ποσό το οποίο δόθηκε για την έρευνα για τον παιδικό καρκίνο.

«Οι σκέψεις μας στα άρρωστα παιδιά και στις οικογένειές τους», έγραψε χαρακτηριστικά ο Νίκος Αλιάγας στη λεζάντα της ανάρτησής του, δείχνοντάς μας για μια ακόμη φορά την πιο τρυφερή πλευρά του.

Δείτε την ανάρτησή του: